04-74-53-24-45

12, rue Boson 38200 VIENNE

Top
Capture
Confidentialité des données : un tiers des entreprises n’ont pas de plan

En amont de la journée européenne de la protection des données, des analystes de Forrester ont livré leurs commentaires chiffrés sur l’état du marché

Selon la société d’études Forrester, un tiers des entreprises dans le monde n’ont pas de plan. En revanche, 67% ont adopté un programme formel de confidentialité. 52% ont nommé un responsable dédié. Celui-ci, dans 27% des cas, dépend directement de la direction générale.

« Indépendamment de la zone géographique, de la taille des organisations et de leur secteur, la protection de la confidentialité est devenue une priorité pour pratiquement toutes les entreprises », a expliqué Enza Iannopollo, analyste chez Forrester.  « Les réglementations sur la protection de la vie privée, ainsi que les attentes croissantes des clients et des employés en la matière, expliquent la tendance ».

Pour se protéger, « le chiffrement est l’une des principales technologies mises en œuvre aujourd’hui. Les technologies dédiées à la protection de la confidentialité, ainsi que les logiciels de formation dans ce domaine, figurent également en tête de liste des outils des décideurs privacy », a ajouté l’analyste.

Selon Forrester, 7 employés sur 10 souhaiteraient que leurs données personnelles ne soient pas utilisées, sans consentement, à des fins d’analyse des effectifs.

54% plaident même pour un renforcement de la protection de la confidentialité sur le lieu de travail. Par ailleurs, 47% déclarent prendre des mesures « actives » pour réduire la quantité de données personnelles qu’ils partagent avec leur employeur.

Aussi, selon une autre étude (Dell technologies), 74% des 1000 décideurs informatiques interrogés pensent que leur entreprise est dorénavant plus exposée au risque de perte de données qu’elle ne l’était avant la pandémie et la bascule massive vers le travail à distance.

Or, le marché des outils et services de protection de la confidentialité pour les utilisateurs finaux ne se limite pas aux VPN et à la lutte contre le vol d’identité : il existe des outils anti-surveillance ou encore de la cybersécurité sous forme de service de conciergerie, entre autres.

Pour Heidi Shey, une autre analyste de Forrester, la technologie est incontournable, mais ce sont « les comportements » qui ont « le plus d’impact au quotidien ». Les organisations ont donc intérêt à fournir à leurs employés les moyens d’améliorer les pratiques dans ce domaine.

 

Source : Silicon.fr

Bouygues Telecom étoffe son offre de visioconférence et messagerie instantanée pour les PME

Keyyo, une filiale de Bouygues Telecom Entreprises connue pour ses offres de téléphonie fixe et autres solutions à destination des TPE et PME, muscle son offre. Keyyo a annoncé mardi 18 janvier 2022 proposer deux nouveaux services : une solution de visioconférence baptisée Keyyo Visio et un service de messagerie instantanée baptisé Keyyo Connect.

DES SOLUTIONS FACILES À UTILISER
Pour Keyyo Visio, Bouygues Telecom s’est appuyé sur la solution de la start-up Apizee qu’il a racheté en septembre 2020. La jeune pousse développait des solutions de vidéo-assistance reposant sur sa plateforme technique sécurisée CPaaS (Communication Platform as a Service) qui est notamment basée sur le protocole WebRTC. Ce protocole permet de proposer des solutions pour lesquelles il n’est pas nécessaire d’installer un logiciel et qui peuvent fonctionner sur des terminaux aussi variés que des smartphones, des tablettes, des drones ou encore des casques et lunettes connectés.

Toutefois, Bouygues Telecom ne précise pas le fonctionnement de Keyyo Visio. L’entreprise ajoute que les données sont hébergées en France sur des data centers d’OVHcloud. Ce détail est important puisque cela lui permet d’échapper au Cloud Act américain. Ce texte permet aux autorités américaines d’ordonner la divulgation des données stockées par des entreprises américaines (AWS, Microsoft Azure ou Google Cloud) quelle que soit leur localisation. De même, pour Keyyo Connect l’hébergeur est Keyyo. Côté sécurité, les services Keyyo Connect et Keyyo Visio sont sécurisés avec des flux qui sont chiffrés de bout en bout.

Source : l’usine digitale

Capture
5G : un collectif exigeant une expertise plus poussée des risques a été débouté en appel

Une nouvelle fois renvoyé dans les cordes. La Cour d’appel de Paris vient en effet de confirmer un verdict rendu le 16 mars 2021 par le tribunal judiciaire de Paris, dans une affaire opposant un collectif baptisé Procès 5G face à Orange, Free, Bouygues et SFR. Ces militants anti-5G exigeaient une expertise pour s’assurer que toutes les mesures ont été mises en œuvre concernant la protection des données face aux cyberattaques, les risques sanitaires liés aux ondes et l’environnement.

Dans un arrêt du 5 janvier 2022, la juge a estimé que le travail avait été effectué, notamment par plusieurs autorités administratives, et rappelé que les opérateurs étaient soumis à des contraintes légales. Les télcos sont en effet encadrés par “la réglementation en vigueur relative aux exigences essentielles nécessaires pour garantir la protection de la santé des personnes”.

Pas d’impact selon l’ANFR et l’Anses

En décembre 2021, l’ANFR dévoilait les premiers résultats d’une étude à grande échelle sur l’exposition du public aux ondes. Le résultat était clair : l’exposition reste sensiblement la même, peu importe l’activation de la 5G. Par la voix de son directeur général, l’autorité administrative expliquait d’ailleurs pourquoi. Quelques mois plus tôt, l’Anses publiait aussi son rapport sur la 5G, assurant qu’il n’y a pas de risques nouveaux pour la santé.

 

Source : Next Inpact

Fibre optique : Orange modernise ses infrastructures pour éviter la saturation

Les Français sont de plus en plus friands de fibre optique et les demandes de raccordement en augmentation, obligeant les opérateurs à moderniser leurs infrastructures. Orange raconte comment il a opéré une mise à jour sans accroc.

“La totalité des 10 000 lignes ont été migrées (coupure + soudure) en 3 semaines. Aucune réclamation n’est à noter suite à l’opération”, se félicite Orange. L’opérateur a dû construire un nouveau NRO (Nœud de Raccordement Optique) à Vienne, commune dans le département de l’Isère. La raison ? Celui-ci créé il y a une dizaine d’années ne suffisait plus et arrivait à saturation.

L’opérateur historique devait migrer toutes les lignes existantes, en minimisant l’impact sur les 10 000 clients concernés. “Ceux-ci ont été prévenus 3 semaines à l’avance par leur opérateur (Bouygues Telecom, Lasotel, Free, SFR et Kosc Telecom) de la coupure de quelques heures”, explique Orange.

Comme le nombre de foyers raccordables à la fibre optique, celui des abonnés FTTH croit de trimestre en trimestre. Il atteignait ainsi les 13,4 millions au 30 septembre 2021, soit 76 % du parc d’abonnés très haut débit (supérieur à 30 Mbit/s en téléchargement/download). Des infrastructures correctement dimensionnées à une époque peuvent ainsi ne plus l’être aujourd’hui. D’où la nécessité de les moderniser.

Source : UniversFreebox

images
Fermeture du réseau cuivre d’Orange : 10 millions de foyers n’ont plus accès à l’ADSL depuis fin 2021

Une page commence à se tourner pour l’opérateur historique avec une première étape dans la fermeture commerciale du réseau cuivre. 10 millions de Français n’y ont plus accès depuis la fin de l’année.

Ce n’est un secret pour personne. Avec la fibre optique déployée à tour de bras, le réseau cuivre vit sa dernière décennie.

10 millions de foyers n’y auront plus accès fin 2021

Fin 2021 annonce une première grosse étape dans ce démantèlement. “Nous avons l’ambition de fermer d’ici la fin de l’année 2021 10 millions de foyers”, a en effet indiqué Nicolas Guérin, lors la conférence de l’Arcep sur les territoires connectés qui s’est déroulée le 4 avril.

Concrètement, pour ces 10 millions de foyers, fibrés et éligibles aux offres FTTH des quatre principaux opérateurs, l’ADSL ne sera disponible commercialement. “La fermeture technique se fera plutôt en 2022”, a d’ailleurs précisé le secrétaire général d’Orange.

Des expérimentations à grande échelle

Orange a mené une expérimentation de démantèlement total, à Lévis Saint Nom, commune intégralement fibrée dans le département Yvelines, en Île-de-France. L’opérateur historique en prévoit d’autres en 2022. “Il faut une expérimentation sur une ville plus grande, sans doute en Île-de-France. Il en faut aussi sur des villes où il y a des RIP, en outre-mer et dans des zones où il y a plus d’entreprises”, a en effet expliqué Nicolas Guérin.

Une qualité de service qui doit rester au rendez-vous

Comme son prédécesseur, Laure de la Raudière, la nouvelle présidente de l’Arcep, a toutefois rappelé que le déploiement de la fibre optique et la rentabilité en baisse du réseau cuivre ne doivent pas être des motifs pour délaisser le réseau cuivre et les abonnés pâtir de son mauvais état. Il faut que les clients ADSL “puissent avoir un service de qualité jusqu’à ce qu’on puisse les basculer sur la fibre”, avait-elle alors insisté, dénonçant un “calvaire” pour les abonnés et une situation “inacceptable” à ses yeux.

Cybersécurité : la double authentification n’est plus aussi efficace contre les pirates

Un mot de passe et un code reçu pour valider, une manière simple de protéger votre compte d’un piratage de mot de passe. Pourtant, de plus en plus d’outils apparaissent chez les hacker pour contourner l’authentification à doubles facteurs. D’après une étude de l’Université Stony Brook et Palo Alto Networks, plus de 1200 outils circulent et rendent la sécurité de cette méthode presque dérisoire. Le problème réside notamment dans les cookies de connexion.

Si en effet, certaines solutions peuvent exister pour récupérer un sms contenant un code de validation par exemple, des outils plus pratiques et moins contraignants ont été développés pour accéder à vos comptes. La clé réside dans votre navigateur et notamment dans les cookies. Ces petits fichiers contiennent en effet toutes les données nécessaires, pour qui sait les utiliser, à prouver l’authentification de votre connexion.

En général, deux modes opératoires sont adoptés par les hacker : infecter leur victime avec un malware spécialisé pour collecter ces cookies, ou les aspirer directement en se faisant passer pour un hotspot public. Si ces fichiers ont une date limite d’expiration, certains comptes comme Facebook, Instagram ou Tik Tok permettent une utilisation assez longue de ces dernier, ce qui forcément représentera un risque accru pour les personnes ciblées.

Une faille assez béante pour un système qui ironiquement, avait été présenté par de nombreuses plateformes comme une solution viable, certaines forçant même l’activation de cette authentification. Rappelons cependant qu’encore aujourd’hui, certains choisissent de ne tout simplement pas activer la 2FA. Dans tous les cas, le problème des cookies devra bien être étudié un jour ou l’autre si l’on souhaite accéder à un web assez sécurisé pour s’y connecter sans trop de craintes.

de bonnes fêtes de fin d'année
enedis
Enedis donne un coup pouce sur le déploiement de la fibre

Alors que le déploiement du très haut débit souffre parfois de lourdeurs administratives – mais aussi d’un manque de poteaux – ses acteurs peuvent s’attendre à une aide imminente. En l’occurrence celle d’Enedis (ex-ERDF), la filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau d’électricité français, qui s’apprête à ouvrir ses infrastructures aux opérateurs télécoms.

Comme le rapportait récemment Infranum – l’organisation fédérant les acteurs de la fibre – un arrêté devrait bientôt permettre de simplifier les modalités d’accès aux ouvrages basse tension du réseau de distribution électrique exploité par Enedis pour la réalisation des raccordements à la fibre. Concrètement, entre deux et trois millions de poteaux électriques exploités par Enedis seront concernés, ce qui devrait faciliter les raccordements d’environ deux millions de foyers et d’entreprises

La décision, qui devrait bientôt être actée, va permettre de mettre fin à une « usine à gaz qui dure depuis trop longtemps » et de « simplifier le déploiement de la fibre en zone rurale », se réjouissait récemment Etienne Dugas, le président d’Infranum. « Cette décision ne fera certes pas la Une du JT de 20 heures, mais elle va considérablement faciliter la tâche des acteurs en charge du déploiement de la fibre en zone rurale », déclarait de son côté Cédric O, le secrétaire d’Etat au Numérique.

Une forte augmentation des attaques par ransomwares depuis 2020

Le service statistique du ministère de l’Intérieur apporte un nouvel éclairage à l’augmentation des attaques informatiques par ransomwares en France. Entre 2016 et 2020, les services de police et de gendarmerie ont enregistré entre 1580 et 1870 procédures visant des entreprises et des institutions, selon les estimations.

Une attaque par ransomware consiste à envoyer à la victime un logiciel malveillant (par le biais d’emails de phishing, de sites web ou de clés USB infectées) qui chiffre l’ensemble de ses données ou l’empêche d’y accéder, et lui demande une rançon en échange de la clé de déchiffrement.

Selon l’estimation haute, le nombre de procédures ouvertes en lien avec des attaques par ransomwares a augmenté en moyenne de 3% chaque année jusqu’en 2019, avec une accélération à +32% entre 2019 et 2020. En 2020, le nombre de procédures se situe entre 380 et 460.

Parmi les administrations publiques ayant déposé plainte suite à une attaque par rançongiciel, 85% sont des collectivités locales en 2020, soit 2,7 fois plus de procédures enregistrées qu’en 2019. Les collectivités locales « ont souvent un faible niveau de protection informatique », relève le rapport, et sont particulièrement sensibles au chantage en raison des risques d’atteinte aux administrés.

cybermal
Annecy subit une deuxième cyberattaque en un an

La ville d’Annecy a annoncé ce jeudi 25 novembre qu’elle est la cible d’une cyberattaque. C’est la seconde fois en un an que la ville fait l’objet d’une attaque informatique de ce type. Cette dernière entraîne « un arrêt de tous les services informatiques » municipaux, rendant impossibles la plupart des démarches en ligne, dont la prise de rendez-vous, l’accès au portail service famille et aux sites des médiathèques, précise la ville.
Les services municipaux ne sont pas non plus joignables par téléphone et les agents n’ont pas accès à leur boîte mail.

 

Selon l’Anssi, les collectivités territoriales ont représenté 20% des victimes de rançongiciels en 2020. 30% des collectivités auraient subi ce type d’attaque l’année dernière, d’après le Clusif. BesançonMarseilleVincennesAngers, Bondy… Toutes ont eu à faire à une attaque informatique.

Pour lutter contre ce fléau, l’État a débloqué 60 millions d’euros dans le cadre de son plan Cybersécurité, et mettra en place à partir de 2022 un label « ville cyber responsable » afin d’encourager les collectivités à sécuriser leurs systèmes d’information en étant accompagnées par la Gendarmerie et le groupement d’intérêt public Cybermalveillance.fr.

ArcelorMittal lance le plus gros réseau 5G industriel français avec Orange

Le sidérurgiste va déployer un réseau privé 5G à Dunkerque, en partenariat avec Orange Business Services et Ericsson. Il s’en servira notamment pour la maintenance et les véhicules de transport autonomes.

Le leader mondial de la sidérurgie ArcelorMittal va déployer un réseau 5G sur trois de ses sites français (Dunkerque en 2022, Florange et Mardyck en 2023).

Il s’agira du plus gros réseau 5G industriel français.

Celui-ci est réalisé avec Orange Business Service, qui joue le rôle d’opérateur du réseau et d’intégrateur, et Ericsson France pour les équipements et le cœur de réseau. L’initiative est soutenue par le gouvernement, dans le cadre du plan France Relance, qui considère la 5G industrielle comme un « levier essentiel pour la compétitivité de l’économie« .

À terme, grâce aux capacités de la 5G en termes de débits et de temps de latence, ArcelorMittal compte exploiter la 5G pour les opérateurs de maintenance (par exemple pour utiliser des lunettes de réalité augmentée en mobilité), la sécurité (drones de surveillance, co-activité hommes-engins), et la logistique.

transition
La Commission Européenne va investir près de 2 milliards d’euros dans la transition numérique

Le programme « Europe Numérique » vise à mettre le numérique au service des citoyens, des entreprises et des administrations publiques. À cette fin, 7,5 milliards d’euros ont été affectés au soutien de projets dans cinq domaines clés : le supercalculateur, l’intelligence artificielle, la cybersécurité, les compétences numériques avancées et l’utilisation plus large des technologies numériques dans l’économie et la société.

Dans le cadre de ce projet, la Commission européenne a adopté trois nouveaux programmes de travail auxquels elle consacrera 1,98 milliard d’euros pour atteindre les objectifs de la Décennie numérique pour l’Europe.

La Commission européenne a annoncé que les programmes accéléreront les projets multipays dans des domaines tels que les infrastructures de données, les processeurs de faible puissance, la communication quantique sécurisée, la 5G, le calcul à haute performance et les pôles d’innovation et de compétences numériques.

Le programme de travail principal sera doté d’une enveloppe de 1,38 milliard d’euros et se concentrera sur les investissements dans l’intelligence artificielle, le cloud et les espaces de données, les infrastructures de communication quantique, les compétences numériques avancées et l’utilisation plus large des technologies numériques dans l’ensemble de l’économie et de la société, jusqu’à la fin de 2022.

Le second programme, doté d’un budget de 269 millions d’euros d’ici à la fin de 2022, prévoit le développement d’équipements, d’outils et d’infrastructures de données avancés en matière de cybersécurité.

Outre le développement et une meilleure utilisation des connaissances et des compétences en matière de cybersécurité, l’objectif sera également de favoriser le partage des bonnes pratiques et permet le déploiement à grande échelle de solutions de cybersécurité avancées dans toute l’UE.

Un réseau de pôles européens d’innovation numérique est essentiel pour atteindre tous ces objectifs : un budget de 329 millions d’euros sera consacré à ce dernier programme. Le but sera de donner accès à l’expérimentation technologique et de soutenir la transformation numérique des organisations privées et publiques de l’UE.

Les Pôles européens d’innovation numérique constitueront un outil important pour les politiques de l’UE afin de soutenir les entreprises et le secteur public dans la double transition verte et numérique.

Microsoft et Meta unissent leurs forces pour la communication en entreprise

Microsoft et Meta (exFacebook) coopèrent concernant les outils de travail collaboratifs.

Le 10 novembre, ils ont annoncé un partenariat pour intégrer les outils Teams (Discussion instantanée en groupe) et Workplace (Reseau social d’entreprise) entre eux afin qu’ils permettent d’échanger des informations.

Cela donnera la possibilité aux entreprises utilisant les deux solutions d’avoir un espace de travail plus pratique et « organique » au lieu de deux environnements distincts sans communication.

Dans les faits, les utilisateurs équipés des deux solutions disposeront désormais d’une application Workplace pour Teams qui sera épinglée à la barre de navigation et facilitera le suivi et l’interaction avec les nouvelles publiées sur le réseau social. Les administrateurs Teams pourrons également épingler le contenu qu’ils considèrent important via Workplace pour Teams. Inversement il sera possible de diffuser de la vidéo en continu depuis Teams vers Workplace. Les employés pourront consulter, réagir et commenter les annonces en temps réel, qu’ils utilisent Workplace ou Teams. Les présentateurs verront aussi ces réponses dans Teams.

Microsoft et Meta n’en sont pas à leurs coup d’essai. Workplace est déjà intégré à SharePoint, OneDrive et Microsoft 365. Workplace est également l’une des 15 applications Azure AD les plus utilisées. Teams sera également disponible sur les appareils Meta Portal à partir de décembre.

equans
Les petites communes aussi peuvent être connectées :

Le projet « Baugy innovant », faisant du susnommé le premier village connecté de France a été lancé par EQUANS, le Syndicat Départemental d’Énergie du Cher (SDE18) et la Ville de Baugy en 2019, et montre que les projets de smart city peuvent être adaptées aux zones rurales.

Attractivité territoriale, dynamisme économique, sécurité de l’espace public, efficacité économique : les enjeux sont nombreux.

Les communes de moins de 5 000 habitants, dont fait partie Baugy (1 500 habitants), représentent plus de 90 % des communes françaises et regroupent plus de 35 % de la population. Consciente que leurs enjeux sont souvent exclus des services « smart city », contrairement aux enjeux des grandes villes, La société EQUANS a développé une offre sur mesure intitulée « Rural IT ».  La vitrine de ce projet est Baugy.

Concrètement, ce projet repose sur la fourniture d’une connectivité haut débit, la sécurisation des parcours pour enfants pour la circulation piétonne quotidienne et la sécurisation de certains quartiers environnants du centre-ville. La connectivité se retrouve également dans l’éclairage public, qui peut être contrôlé directement via un smartphone. Une innovation précieuse pour s’adapter rapidement en cas de besoin.

L’enjeu pour Baugy est de redynamiser les commerces, de rendre la ville plus attractive et de tisser du lien social.

Ce laboratoire de plein air est une avancée importante pour EQUANS et ouvre la porte à l’utilisation de solutions de ville intelligente adaptées aux collectivités rurales, à leurs contraintes et leurs ambitions.

NXO rejoint le groupe Fayat

Le 20 septembre 2021, le groupe Fayat a finalisé l’acquisition de la société NXO

Leader indépendant de l’intégration et de la gestion des flux digitaux pour les entreprises et les administrations, NXO met en œuvre ses expertises dans un large panel d’activités : infrastructures digitales, communication et collaboration, cybersécurité, cloud et opérateur, services et conseils.

NXO a rejoint fin septembre la division Fayat Energie Services, afin de renforcer l’activité Digital & Systèmes et répondre aux besoins liés à la transformation digitale de ses clients. Grâce à cette nouvelle acquisition, le groupe Fayat renforce son statut d’acteur majeur apte à répondre aux enjeux de la croissance exponentielle des flux de données, de nouveaux services associés à la digitalisation et d’amélioration de la performance globale.

Cette acquisition positionne le groupe Fayat comme un acteur majeur dans l’accompagnement de ses clients existants et nouveaux dans leur mutation liée à l’essor du numérique, des objets connectés et d’internet.

puce
Pénurie de composants électroniques : Des prévisions pessimistes

Le PDG d’Intel prévient que la pénurie de puces ne prendra pas fin avant au moins 2023, alors que les ventes d’ordinateurs portables sont affectées par les problèmes d’approvisionnement :

La pénurie mondiale de puces électroniques va rester un problème pendant encore longtemps, selon le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, qui a réaffirmé aujourd’hui, avant la publication des résultats du troisième trimestre de la société, qu’il s’attendait à ce que la pénurie se prolonge au moins jusqu’en 2023.

« Chaque trimestre de l’année prochaine, la situation s’améliorera progressivement, mais l’équilibre entre l’offre et la demande ne sera pas atteint avant 2023 », a déclaré M. Gelsinger lors d’une interview sur CNBC.

Le rival d’Intel, AMD, a semblé avoir des attentes plus optimistes, le Dr Lisa Su, PDG d’AMD, ayant déclaré lors de la 2021 Code Conference que si l’offre serait « probablement serrée » dans un avenir proche, « cela s’améliorera en 2022 » à mesure que la capacité de production continuera à augmenter. « La situation s’améliorera l’année prochaine, pas immédiatement, mais elle s’améliorera progressivement à mesure que d’autres usines seront mises en place. » Nvidia, de son côté, a partagé une prévision similaire de problèmes d’approvisionnement tout au long de 2022 pour ses GPU.

Une partie du problème ne réside pas toujours dans les pénuries de puces spécifiquement, mais plutôt dans les combinaisons de pièces. « Nous appelons cela des jeux de correspondance, où nous pouvons avoir le CPU, mais vous n’avez pas l’écran LCD, ou vous n’avez pas le Wi-Fi. Les datacenters ont particulièrement des difficultés avec certaines des puces d’alimentation et certaines des puces de mise en réseau ou d’Ethernet », explique M. Gelsinger.

Fin du RTC : Orange passe à l’acte

Orange a débuté la suppression du réseau téléphonique commuté ou RTC dans une première zone géographique française. Les fermetures seront plus régulières dès 2023 d’après les dires de l’opérateur.

Dès 2016, Orange évoquait son souhait d’abandonner progressivement la téléphonique classique au profit de la technologie IP (pour Internet Protocol), le standard mondial.

Comme l’avait rappelé l’opérateur, les premières fermetures de zones RTC ne sont pas prévues avant 2023, Et justement, afin d’anticiper d’éventuels problèmes avec l’arrêt technique des accès RTC, Orange a choisi de tester son protocole en supprimant les lignes fixe dès le 15 octobre 2021 dans six communes du Sud Finistère (Concarneau, Rosporden, Melgven, Elliant, Saint-Yvi, Tourch) et une commune en Ile-de-France (Osny).

En d’autres termes en lieu et place de votre ligne téléphonique branchée sur une prise murale en T, il faudra donc installer un nouvel équipement entre la prise téléphonique et le téléphone pour appeler avec la technologie IP, en l’occurrence une box Internet.

La seconde phase d’arrêt de zones RTC est quant à elle prévue au 15 octobre 2023 et elle concernera cette fois-ci 1237 communes réparties entre le Morbihan, la Vendée, la Charente-Maritime, la Seine-et-Marne, la Haute-Loire et la Haute-Garonne. Une autre vague est ensuite fixée au 15 octobre 2024.

secnumcloud
SecNumCloud : Qu’est-ce que c’est au juste ?

Le Covid-19 a accentué la migration des entreprises et administrations vers le cloud, ce qui a eu pour conséquence d’augmenter également le volume des cyberattaques. Dans ce contexte, la sécurité des prestaire de services cloud est devenue une question de premier plan.

En réponse à ces questionnements il y’a le label SecNumCloud, qui est la qualification proposée par l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) pour distinguer les opérateurs cloud qui respectent les bonnes pratiques en matière de sécurité, elle offre la certification « Cloud de confiance »

Elle est à destination de tout opérateur cloud qui propose des services en SaaS, PaaS, IaaS ou CaaS, cette certification constitue la démarche la plus exigeante en matière de sécurité et protection des données. Elle était jusqu’ici vue comme le moyen de donner l’avantage, dans les applications posant des questions de souveraineté et de sécurité, aux acteurs français du cloud sur leurs grands concurrents américains qui dominent le marché.

A l’heure actuelle, peu d’entreprises ont obtenues la certification, la liste complète de ces dernières est disponible dans un document sur le site de l’Anssi , parmi les grands noms nous pouvons citer OVH qui a obtenu la certification pour son cloud privé OVHCloud, mais le géant américain Oracle a également fait part de sa candidature au label.

L’Anssi a livré il y’a peu une version révisée de la liste d’exigences nécessaires à l’obtention du label, vous pourrez trouver le document en cliquant sur le lien suivant.

Whaller présente une solution Cloud française, de confiance et dédiée aux administrations

Le 17 mai dernier, le gouvernement présentait sa stratégie Cloud avec notamment la création d’un label « Cloud de confiance » qui reposera notamment sur le visa « SecNumCloud » délivré par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). Ce label garantit aux organisations publiques, parapubliques et aux entreprises stratégiques, comme les Opérateurs d’Importance Vitale (OIV), qu’elles s’appuient sur un environnement cloud respectueux des données personnelles et présentant le plus haut niveau de sécurité.

L’objectif est de lutter contre le risque d’accès aux données du fait de l’application de réglementation extraterritoriale. Sans le dire, le gouvernement vise le CLOUD Act qui permet aux autorités américaines d’ordonner la divulgation de données stockées en Europe par des entreprises américaines.

Allant dans le sens de cette stratégie de Cloud souverain, Whaller a annoncé en octobre le lancement d’une offre dédiée aux administrations publiques basées sur le cloud privé d’OVHcloud qui est certifié SecNumCloud.

Le spécialiste français des plateformes sociales et collaboratives souhaite ainsi se positionner comme un acteur de confiance au près des administrations publiques.

Dans les détails, l’offre de Whaller inclut une suite bureautique (Whaller 365) intégrant une plateforme pour visualiser, créer, importer et coéditer des fichiers sans avoir besoin d’installer un logiciel externe. Elle offre également un espace de discussions et une solution de visioconférence, baptisée BigBlueButton.

365
Office 365 : des prix en hausse prochainement

Jared Spataro, le responsable des produits Office 365 à annoncer que les tarifs des abonnements mensuels allaient augmenter le 1er mars 2022.

Cela ne concernera que les offres pour les entreprises, les solutions pour les particuliers ou pour les instituts de formations ne devraient pas être touchées pour le moment.

Monsieur Spataro justifie cette augmentation en rappelant que c’est la première mise à jour substantielle de la tarification depuis la sortie d’Office il y’a 10ans, « Cette mise à jour des prix reflète la valeur accrue que nous avons apportée à nos clients au cours des dix dernières années » précise-t ’il. Il ajoute également que 24 applications ont été incorporées à la suite d’applications depuis sa création, et que ces changements ont désormais un coût pour l’entreprise

Voici les nouveaux prix des abonnements mensuels qui seront pratiqués en 2022, selon l’annonce qui a été faite par Microsoft :

  • Microsoft 365 Business Basic: Passe de 5 à 6 dollars
  • Microsoft 365 Business Premium: Passe de 20 à 22 dollars
  • Office 365 E1: Passe de 8 à 10 dollars
  • Office 365 E3: Passe de 20 à 23 dollars
  • Office 365 E5: Passe de 35 à 38 dollars
  • Microsoft 365 E3: Passe de 32 à 36 dollars
Zoom sur Windows 11

La nouvelle version de Windows arrivera le 5 octobre 2021 ce nouveau système d’exploitation viendra remplacer l’ancien et apportera son lot de nouveautés avec notamment un design plus minimaliste qui allège notamment le menu démarrer et supprime les tuiles dynamiques introduite avec Windows 8.

La mise à jour sera gratuite pour les propriétaires de machine sous Windows 10, cette dernière devrait vous être proposée automatiquement via Windows Update,

Le plus gros sujet de controverse concernant Windows 11 est sa configuration minimale requise très exigeante, cette dernière risque d’empêcher la mise à jour de beaucoup de PC qui datent de plus de 2 ans,

Microsoft a un peu diminué les contraintes techniques depuis, sans pour autant avoir une politique très claire sur le sujet.

Pour les intéressés, Microsoft a mis à disposition un programme nommé PC Health Check pour vous permettre de tester la compatibilité de vos ordinateurs, vous pourrez le trouver tout en bas d’une page de son site officiel.

Enfin, toujours conscient des potentielles difficultés techniques que pourrait entrainer le passage au nouveau système d’exploitation, Microsoft octroie un délai de 10 jours aux utilisateurs pour revenir à Windows 10, vos dossiers et fichiers seront bien entendus conservé.

altice
La société Altice France s'offre Coriolis Télécom pour plus de 400 millions d'euros.

Un rachat qui devrait être finalisé durant le premier semestre 2022.

Altice grossit encore. Altice France annonce en effet le rachat de Coriolis Télécom pour 415 millions d’euros. Moins connu que les 4 poids lourds français des télécoms (Orange, Free, SFR, Bouygues Telecom), Coriolis compte tout de même aujourd’hui plus de 500 000 clients en France et propose son réseau à plus de 30 000 entreprises.

On notera que Coriolis passe déjà par le réseau de SFR (et d’Orange), ce qui permet d’envisager une transition en douceur sous la nouvelle bannière Altice (maison mère de SFR).

L’offre de Coriolis Télécom se voudra complémentaire à celle d’SFR, en effet, l’acquisition va permettre à Altice France d’intégrer l’expertise existante, les partenariats, le réseau de distribution et les bases clients de Coriolis Télécom. Pierre Bontemps, fondateur de Coriolis restera à son poste.

Un opérateur collaboratif pour pallier le manque d’investissement des grands opérateurs
Comme dans beaucoup de territoires ruraux, plusieurs communes ne sont pas considérées comme prioritaires par les opérateurs. Dans l’Yonne, pour pallier le manque d’investissement de ces géants dans les zones blanches, les habitants et la commune se sont tournés vers un opérateur collaboratif, Scani.
La société coopérative d’aménagement numérique icaunaise a créé son propre réseau grâce aux ondes radio répercutées d’antennes à antennes : « On prend de l’Internet là où il fonctionne pour l’amener là où il n’y en a pas ».
La coopérative compte 825 sociétaires dont 557 particuliers, ils sont copropriétaires mais également acteurs bénévoles, ce qui permet de proposer un abonnement à 30€/mois, d’effectuer la maintenance mais également de développer le réseau.
bouygue
Bouygues Télécom Entreprise OnCloud

Bouygues Télécom renforce son expertise sur les solutions Cloud pour les entreprises avec le rachat de Nérim.

Cette opération s’inscrit dans un contexte de forte augmentation de la demande en infrastructures Cloud suite à la crise sanitaire.

Suite à la présentation du gouvernement en matière de cloud souverain, Bouygues Télécom souhaite bien s’imposer sur ce marché déjà très concurrencé.

Vous souhaitez mener une réflexion sur l’opportunité de migrer dans une architecture Cloud ? MG FIL Conseil se tient à disposition pour étudier les architectures les plus appropriées à votre structure et vous accompagner dans leurs mises en œuvre.

Rencontre prestataires #SPIE

MG FIL Conseil rencontre SPIE pour une présentation de leurs activités de conception, de réalisation, d’exploitation et de maintenance des systèmes d’information du poste de travail jusqu’à l’ensemble de l’infrastructure.

SPIE intervient dans de nombreux domaines, comme l’environnement de travail digital, les infrastructures, le cloud et les services opérés, la smart data et l’IoT, le digital Workplace, la cybersécurité, …

SPIE met en avant son positionnement d’ESN Responsable.

Dans le cadre de ses actions de veille technique et économique, MG FIL Conseil se tient informée des évolutions et des nouveautés pour mettre à jour ses connaissances de l’état de l’art et vous conseiller au mieux dans vos projets.
france relance
C’est le moment de vous lancer !

Vous souhaitez améliorer les services offerts à vos administrés :

 

  • En étudiant la mise en place de nouveaux outils numériques
  • En modernisant vos plateformes de téléphonie
  • En développant des solutions de serveurs vocaux
  • En développant des services de centre de contacts omnicanal
  • En proposant davantage de services dématérialisés
  • En modernisant vos sites Internet et vos portails citoyens
  • Par des gains de productivité et d’amélioration de l’efficacité de vos agents grâce à de nouveaux outils numériques

Savez-vous que vous pouviez bénéficier d’une subvention dans le cadre de France Relance ?

MG FIL Conseil se tient à disposition pour tous renseignements et pour vous accompagner de la conception de votre projet jusqu’à sa réalisation ainsi que dans le montage du dossier de demande de subvention.

Nouvelle acquisition pour Cisco : Kenna Security

En acquérant Kenna Security, Cisco souhaite renforcer son système de gestion des vulnérabilités, prioriser, atténuer et comprendre les risques.

Même si SecureX de Cisco dispose déjà de nombreux composants de sécurité, Kenna Security permettra de détecter, remédier et gérer les menaces avec plus de réactivité.

Rappelons que, depuis deux ans, Cisco à fait plusieurs acquisitions dans le but d’améliorer la sécurisation de ses systèmes (Banzai Cloud, Portshift et Duo).

Les menaces de cyberattaques vous préoccupent ? MG FIL Conseil vous accompagne et vous conseille afin de protéger votre établissement et vos usagés.
Panne des numéros d’urgence chez Orange
 L’opérateur historique traverse actuellement un moment difficile… En effet, le mercredi 2 juin, Orange subit une panne inédite et majeure, entrainant des défaillances au niveau des communications menant aux services d’urgence.
 
Les causes de cette rupture sembleraient provenir d’un dysfonctionnement sur une brique logicielle des 6 call-servers et demeurent, aujourd’hui encore inconnues. Néanmoins, le système de communications est rétabli, mais reste encore sous haute surveillance.
 
Cet incident, aux conséquences potentiellement lourdes, relance la question sur la fin du RTC et de la transition sur lignes IP.
 
Vous souhaitez définir une stratégie de migration de votre parc de lignes analogiques et numériques vers le tout IP. MG FIL Conseil est en mesure de vous accompagner pour définir les meilleures solutions par types d’usages.
 
La course au déploiement de la 5G
Alors que certains pays, et notamment en Asie, disposent déjà d’une bonne couverture en 5G, la France tarde à se mettre en place.
 
Si Free est plus actif sur le nombre de sites déployés, Orange reste pioné sur la bande reine (3.5 GHz), offrant les meilleurs débits.
Depuis fin avril, on compte désormais, sur le territoire français, plus de 14 000 sites opérationnels en 5G (toutes bandes confondues).
 
Cependant, L’ARCEP indique que seuls 3 435 sites 5G opèrent sur la bande reine et que les opérateurs semblent privilégier les bandes basses (700 MHz) et moyennes (2.1 GHz), qui supportent pourtant déjà les réseaux 3G et 4G.
 
Même si ces deux bandes ne garantissent pas une évolution en débit pour la 5G, on constate environ, 8 798 sites 5G sur la bande 700 MHz et 3 423 sites 5G sur la bande 2.1 MHz.
XiVo-Jaguar
Partenariat 100% français : XiVO et Jaguar Network
L’opérateur télécom et hébergeur cloud, Jaguar Network et l’éditeur, intégrateur open source de téléphonie d’entreprise XiVO s’unissent et conjuguent leurs savoir-faire pour apporter une solution de communications d’entreprises avec pour objectif de la garantir de bout en bout.
 
Cette nouvelle solution basée sur un partenariat 100% français, se dit conforme aux exigences RGPD et est équipée d’outils anti-fraudes à base d’IA ainsi que d’un système de big Data.
 
Si vous souhaitez disposer d’une architecture de télécommunications performante, MG FIL Conseil saura vous accompagner dans vos démarches et vous conseiller le fournisseur adapté à vos besoins.
Rencontre prestataire #SFR

MG FIL Conseil rencontre SFR pour une présentation de leurs solutions IOT pour les objets connectés, les smart city et l’agriculture connectée. SFR met plus particulièrement en avant son offre dédiée à la gestion des déchets, des stationnements et de l’éclairage public.

SFR nous présente également son programme d’évolution vers la 5G.

MG FIL Conseil, est en mesure de vous accompagner sur vos projets Smart City (éclairage public, tracking de vélo en libre-service, gestion des déchets, énergie, éclairage, plateforme de citoyenneté numérique…), objets connectés…

Bouygues Telecoms Entreprises annonce le rachat de Nerim, Keyyo et Apizee

Avec ces nouvelles acquisitions, Bouygues Telecoms Entreprises renforce ses positions dans les domaines :

  • De la mise à disposition de ressources informatiques hébergées et infogérées à partir de ses Datacenters français pour répondre aux besoins d’agilité, de scalabilité et de réactivité de ses clients.
  • De l’intégration de solutions de téléphonies intelligente intégrées aux systèmes d’informations.
  • Des solutions de visioconférence et de visio-assistance à distance, facile à mettre en œuvre et à utiliser et capables de s’intégrer dans tout type d’application métier.

Vous souhaitez avoir plus d’informations concernant l’une de ces thématiques ?

MG FIL Conseil est à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner sur vos projets IT.

 

Nous souhaitons la bienvenue à Benjamin VINDRY qui vient compléter notre équipe commerciale.

Titulaire d’un Master en management international, commerce et marketing, il va accroitre le développement de MG FIL Conseil.

Retrouver toutes nos offres d’emplois dans l’onglet Recrutement

amazon
CYBERSECURITE : LES CLOUDS

D’après certaines études, de plus en plus de cyberattaques ont lieu à travers les clouds publics. Parmi les cyberattaques, le cloud d’Amazon (AWS) est fortement impacté.


Sans une forte vigilance des fournisseurs de Cloud, pour les particuliers ou les professionnels, contre les comportements malfaisants tout le monde est susceptible d’être concerné.


MG FIL Conseil est en capacité de vous accompagner dans la définition d’une architecture sécurisée de vos données (Clouds, serveurs ..).

COVID-19

Afin de respecter les mesures nécessaires à la non-propagation du Covid-19, MG FIL Conseil a mis en place une organisation basée sur le télétravail et l’utilisation des outils de communications unifiées.
Nous restons disponibles pour nos clients afin de faire avancer au mieux l’ensemble des dossiers. Vos correspondants MG FIL Conseil restent joignables à leurs coordonnées habituelles.
Les réunions planifiées seront par contre effectuées en webconférence.

COVID-19 = IMPACT SUR LES TELECOMS ?

Avec les évolutions du virus Covid-19, il faut s’attendre à un confinement de la population et donc les lignes internet pourraient être plus sollicitées… Les opérateurs sont confiants et indiquent que même en cas de confinement général de la population, il n’y a pas de crainte à avoir. Les opérateurs expliquent que les réseaux mobiles et fixes « sont suffisamment dimensionnés pour des usages particuliers lors de pics de consommation. »

A noter cependant, la crainte de l’ARCEP, en cas de confinement total, qui concerne les maintenances et les réparations des équipements opérateurs. En effet, les opérateurs prendraient également des mesures pour protéger leurs agents en cas de quarantaines.

OFFRE DE SERVICES MULTI-OPERATEURS SIMPLE ET SECURISEE : MOBILE ID

Collaboration inédite entre Orange, SFR et Bouygues Télécom afin de créer une solution nationale pour simplifier et sécuriser les phases d’identification ou de création de comptes clients en ligne.

La solution multi-opérateur Mobile ID est la solution pour contrer le piratage des comptes, faciliter la création de compte client en ligne, simplifier l’authentification et le consentement en conformité avec la RGPD et écourter la récupération et le partage de données.

Grâce à la capitalisation des données des opérateurs comme Orange, SFR et Bouygues Télécom, Mobile ID est en mesure de certifier l’identité de leurs utilisateurs.

ALTICE SFR RENFORCE SA COUVERTURE FIBRE

En Novembre dernier, Altice SFR a annoncé le rachat de la société Covage.

Covage est un des opérateurs qui déploie les infrastructures de fibre optique « en propre », au même titre que Orange, Axione, TDF et Altitude Infrastructure.

Cette acquisition permet à SFR d’accroitre l’envergure de son réseau fibre optique en propre. En effet, Covage compte environ 800 000 lignes déployées et/ou exploitées un peu partout sur le territoire. SFR renforce donc sa position et accentue sa présence dans les zones moins denses.

Rencontre prestataires #Hexatel

Rencontre avec Hexatel…

Nous avons découvert HexaCloud, solution UCaaS basée sur la plateforme Cisco Broadsoft.

Disponible depuis 1 an, cette solution agnostique au réseau opérateur, hébergée dans les Data Center de Londres et Francfort vient renforcer l’offre de solutions de communications unifiées.

MG FIL Conseil poursuit son développement…

Nous souhaitons la bienvenue à Cédric PATISSIER.

Titulaire d’un Master 2 expert en systèmes d’information, il vient consolider notre équipe de consultants et renforcer nos compétences dans les domaines des systèmes d’information et des réseaux.

Retrouvez toutes nos offres d’emplois dans la rubrique « Recrutements »

Rencontre prestataire #InfraCorp

Dans le cadre d’une action de sourcing, MG FIL Conseil rencontre la société InfraCorp.

François MARITANO, nous présente les différentes activités du groupe et nous parle de sa vision du développement d’une nouvelle offre de déploiement de Wifi public pour les collectivités. Ces dernières pouvant bénéficier de subventions Européennes dans le cadre des opérations Wifi4EU.

KOSC

L’entreprise crée en 2016 pour bousculer le duopole Orange/SFR dans les télécoms d’entreprise, avait déclaré le 26 novembre dernier être en cessation de paiement.

En plus des 40 millions d’euros de dette, le conflit qui l’oppose à SFR ajoute 25 millions d’euros à son endettement.

Mais en ce début d’année, la société Altitude Infrastructure a annoncé le dépôt d’un plan de continuation d’activité auprès de l’administrateur judiciaire.

Altitude Infrastructure propose de maintenir l’activité et les services et d’injecter 100 millions d’euros sur les cinq prochaines années. Le retour à l’équilibre opérationnel est prévu en 2022, notamment en renégociant les dettes et en cherchant un accord pour régler le litige avec SFR.

Fin du RTC : MG FIL Conseil accompagne les collectivités, présentes sur la zone test de fermeture, à effectuer leur migration vers des solutions alternatives d’ici fin 2021.

 Fin des accès Numéris et Analogiques : nouvelles zones dévoilées pour 2024

Nous pouvons vous aider dans votre transition vers des solutions de remplacement par la mise en place d’une stratégie de migration progressive.

–      Auditer votre parc analogique/Numéris et vos usages

–      Définir et chiffrer les meilleures solutions de remplacement selon vos usages

–      Vous accompagner lors des opérations de migration

 Vous souhaitez savoir si vous faites partie des zones dévoilées pour une fermeture en 2023 ou 2024, contactez-nous.

st quai
MG FIL Conseil accompagne la Mairie de St-Quay-Portrieux

MG FIL Conseil accompagne la Mairie de St-Quay-Portrieux dans le renouvellement de ses marchés de services de télécommunications avec pour objectif l’optimisation de ses coûts de fonctionnement tout en garantissant le maintient du niveau de qualité de services.

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE MORTAGNE

MG FIL Conseil accompagne la Communauté de Communes du Pays de Mortagne dans la définition et la mise en place de son infrastructure TIC mutualisée.

Demain, la Communauté de Communes et les 12 villes adhérentes bénéficieront d’une architecture T.I.C. centralisée et mutualisée.

Pour ces collectivités, l’enjeu porte à la fois sur une meilleure accessibilité aux ressources pour permettre aux agents mutualisés d’être productifs en tout point du territoire mais également sur la mise à disposition d’une infrastructure performante qui permettra :

  • Une meilleure maitrise des investissements dans le temps
  • Le développement de services à valeur ajoutée pour les administrés
  • La mise en œuvre des obligations telles que la dématérialisation
  • L’optimisation des coûts de fonctionnement.
LE CONSEIl : UNE ACTIVITE FORTE PORTEE PAR LA TRANSFORMATION DIGITALE DES ENTREPRISES
Après une croissance de +2,9% en 2014, la profession du Conseil a enregistré pour l’année 2015 un taux de croissance record de +6,3%.
Une vitalité qui s’explique par la progression de la transformation digitale au sein de l’économie française, et par l’internationalisation des projets, expliquent Consult’in France – Syntec Stratégie et Management qui réalise chaque année une étude du marché du Conseil.
EN SAVOIR PLUS
Optimisation de la politique d’impression de l’Université du Havre

MG FIL Conseil accompagne l’Université du Havre dans la réalisation d’un audit de ses moyens d’impressions. L’audit donnera lieu à la conduite d’une consultation visant à retenir le partenaire en charge de la mise en œuvre de la nouvelle politique d’impression de l’Université.